Le chemin noir



Dans Le Chemin Noir, études au sodium et siavuab, il a été question d’un dialogue entre un atelier et une ville, Beauvais. Le premier reconnu comme un espace de création, la seconde comme un plus vaste laboratoire d’expérimentation. L’atelier et la ville se rejoignent en un développement narratif où le texte et les images s’équilibrent entre la découverte du territoire et son appropriation par l’imagination.

Ce projet été réalisé dans le cadre de la résidence «Jeunes diplômés» de Beauvais, en 2009-2010. Un livre a été édité à cette occasion (tirage : 500 exemplaires).